Rapport Annuel 2020

FAE-RA 2020_COUV

CONSULTER LE RAPPORT

LA FAE A LA RESCOUSSE DES ENTREPRISES GENEVOISES EN 2020

Afin d’atténuer les effets conjoncturels sur l’économie genevoise, la Fondation d’aide aux entreprises (FAE) a joué un rôle de soutien de premier plan dès l’éclatement de la crise du COVID-19 et tout au long de l’année 2020. 464 entreprises et plus de 3’769 emplois ont été soutenus et les prestations délivrées par la FAE se sont élevées à CHF 38.4 millions. Le montant des soutiens spécifiquement dédiés à la crise accordés en 2020 par le biais de prêts directs COVID-19 a atteint CHF 25.3 millions. Durant la crise du COVID-19, la FAE a reçu plus de 4’000 sollicitations dont près de 1’300 demandes ont pu être effectivement traitées.

Soutiens record en 2020

La Fondation d’aide aux entreprises (FAE) tire le bilan de l’année 2020 marquée par le rôle prépondérant de l’octroi de prêts COVID-19. Particulièrement sollicitée en 2020, la FAE a établi un nouveau record avec un soutien accordé à 464 entreprises sur le canton de Genève représentant 3’769 emplois. Au terme de l’exercice 2020, les montants accordés par la FAE s’élèvent à CHF 38.4 millions dont CHF 25.3 millions par le biais de prêts directs COVID-19.

Malgré ces activités extraordinaires, les prestations traditionnelles de la FAE représentent toutefois un soutien de CHF 13.1 millions auprès de 50 entreprises. CHF 10 millions additionnels ont également pu être financés par les banques ainsi que par des financements internes (cautionnements de baux, apports en fonds propres) à hauteur de CHF 7.9 millions – soit un montant global de CHF 31 millions injectés dans l’économie genevoise directement ou indirectement.

Pour Patrick Schefer, directeur de la FAE « L’année 2020 impactera durablement l’activité de la FAE. Nous nous sommes concentrés sur les prêts octroyés en lien avec la crise sanitaire et nous avons fourni un important effort pour faire face à une forte hausse de la demande. Le bilan de l’activité en 2020 décrit bien l’ampleur de la tâche qui a été réalisée, une hausse de plus de 680% des « sollicitations », de 442% des dossiers traités et de 570% des demandes acceptées lors de 55 séances du Conseil de fondation ».